The Ones – Daniel Sweren-Becker

16583115_1854478474790276_1678627730725273600_n

TITRE : The Ones

AUTEUR : Daniel Sweren-Becker

ÉDITION : Hugo New Way

NOTE : 12 / 20

 

RÉSUMÉ :

Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance.

Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs…

Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où Cody pourrait aller pour la cause…

 

MON AVIS :

Encore un livre qui a fait sensation sur bookstagram et faible comme je suis, je me suis sentie obligée de l’acheter pour me faire mon propre avis. Et quel avis ! Ce livre est tout bonnement une déception…

Il y a pourtant de nombreux bons points. C’est une dystopie intéressante et innovante avec de très bonnes idées et une trame narrative prometteuse. 1% de la population génétiquement modifiée, c’est déjà une idée novatrice, les manipulation génétiques sur les êtres humains, les question morale qui se posent, et surtout savoir jusqu’où on peut aller. Ces même mutations génétiques qui, du jour au lendemain, deviennent illégale, un élément déclencheur intelligent et bien amené. Malheureusement c’est dans le reste que ça coince.

Les personnages, même s’ils ont entre 17 et 22 ans (environ), sont hyper superficiels, absolument pas réalistes. Aucune nuance, ni dans leur caractère, ni dans leurs actions, ils sont soit tout blanc, soit tout noir. Certains évènements sont prévisibles à 1000 mètres, et s’en est presque décevant de voir à quel point une histoire avec autant de potentiel reste en surface.

L’écriture est fluide et agréable, mais, bien que ce soit un roman jeunesse, elle est parfois un peu trop enfantine ce qui peut vite devenir agaçant.

En résumé, une bonne histoire, de bonnes idées pas suffisamment exploitées pour certaines, mal exploitées pour d’autres. Des personnages absolument pas attachants tant ils sont superficiels, des actions plus que prévisibles et une écriture parfois agaçante.

La fin laisse imaginer une probable suite, je vous assure que je ne l’achèterais pas.

 

CITATION :

En ce jour où elle avait découvert tant de choses sur elle-même, elle avait l’impression d’en avoir perdu bien plus.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s