Quand l’Homme … détruit ses enfants.

En lisant ce titre, vous êtes en droit de penser à tout un tas de chose : le viol, l’inceste, le harcèlement, les violences domestiques, le suicide… Et vous avez raison ! Parce que soyons honnête, on a tous vu, lu ou entendu parler d’un livre ou d’un film (voire même d’une chanson) qui avait pour thème l’enfance détruite. Ici, et c’est un article basé sur mes lectures et mes visionnages, j’aimerais vous parler de quelques unes de ces œuvres traitants de 2 thèmes majeurs : le harcèlement et le viol ! Pourquoi uniquement ces deux thèmes ? Parce que je pense que ce sont les deux qui sont les plus abordés dans les œuvres littéraires et cinématographiques.

Le harcèlement :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premier thème, qui est un sujet qui me touche particulièrement : le harcèlement.

On sait tous que le harcèlement peut prendre plusieurs formes, et être présent aussi bien à l’école, que dans la rue, que sur les réseaux sociaux. Ce qu’on sait aussi, c’est qu’il faut en parler. En parler quand on est harcelé, ou quand on est témoin, de façon à trouver de l’aide et des solutions, avant d’en venir à commettre le pire. En parler aussi pour sensibiliser les gens à cette obscure réalité que les établissements préfèrent nier, pour ouvrir les yeux du monde entier, des parents, des enfants, des médias, des politiques… Le but étant toujours le même, éviter qu’un enfant de plus soit harceler à l’école, qu’une femme de plus soit harcelée dans la rue, qu’un homme de plus soit harcelé à son travail…

Ici, il s’agit du harcèlement scolaire, qui depuis quelques années maintenant quitte le cadre scolaire pour poursuivre la victime jusqu’à chez elle, sur les réseaux sociaux et par messages via les téléphones.

Et par expérience, mais aussi parce qu’on me l’a assez répété, faites très, très attention à ce que vous écrivez sur internet, à qui vous donnez des informations personnelles, qui vous autorisez à voir votre profil… Il arrive parfois que l’inverse se produise, que le harcèlement commence à cause des réseaux sociaux…

Voici donc une liste d’œuvre traitant de ce sujet :

LIVRES
  • Sale Pédé
  • Blacklistée
  • La vérité sur Alice
  • Marion, 13 ans pour toujours
FILMS
  • Baisers cachés
  • Marion, 13 ans pour toujours
  • Le mur de l’humiliation
CHANSONS
  • Quelqu’un de bien – Mr Yéyé

Le viol / l’inceste :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parce qu’il existe des actions qui laissent des marques aussi bien dans le corps que dans l’âme. Je suis convainque que le viol fait parti de ces horreurs qui s’inscrivent à tout jamais au plus profond de vous, que quoique vous fassiez vous ne pouvez ni oublier ni atténuer la douleur et le sentiment de honte, d’injustice et de vulnérabilité qui l’accompagne (car ce sont bien ces sensations que la plupart des victimes ressentent, la sensation de devoir avoir honte d’être une victime.) Parce que déjà étant adulte on ne devrait jamais avoir à gérer les séquelles d’une telle horreur, mais parce qu’en plus réaliser de pareils actes sur des enfants devrait valoir la peine de mort. Parce que déjà réaliser pareils actes sur des inconnus me dégoute, mais parce qu’il est pour moi inimaginable de le réaliser sur son propre enfant.

Comme pour toutes les horreurs du monde, il est important d’en parler, qu’on soit victime, témoin ou dans la confidence, ou tout simplement pour encore une fois ouvrir les yeux. Parce qu’il est temps de bâillonner ces gens qui maintiennent que « si une femme/fille se fait violer c’est qu’elle l’a cherché ». Ces même gens à qui j’ai envie de demander si les nourrissons l’ont bien cherché aussi ? si les enfants l’ont bien cherché aussi ? Ces même gens à qui j’ai envie de demander si ça leur plairait qu’on leur fasse une telle chose ? Car, soyons bien d’accord, personne ne cherche une telle souffrance ! Et qu’au passage des hommes aussi se font violer. Bref, pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, voici une liste d’œuvres traitant du sujet :

LIVRES
  • 3096 jours
  • Ne le dis pas à maman
  • Dans l’enfer des tournantes
  • Ça arrive aussi aux garçons
FILMS
  • Polisse
  • Speak
CHANSONS
  • Des comme lui – Lynda Lemay
  • Ogre – Mr Yéyé (PdV du pédophile)
  • L’aigle noir – Barbara

En lisant les livres quelques uns des livres présents dans les listes ci-dessus, ce qui me frappe le plus, c’est la réaction du corps à la souffrance de l’âme.En effet, ce qui revient régulièrement dans les témoignages que j’ai lu, c’est que le corps finit toujours par réagir de façon extrêmement violente pour purger l’âme. Dans Sale Pédé cela se traduit par des terreurs nocturnes, des crises de tremblements et de larmes extrêmement puissante, mais Dans l’enfer des tournantes on observe le même processus, puisque son âme se soigne à travers des crises d’épilepsie d’une rare violence.

Et c’est ce qui est le plus effrayant je trouve. Même si les bourreaux ont l’impression de ne pas faire tant de mal que ça à leur victime (surtout dans le cadre du harcèlement où ils ont tendance à dire « ce ne sont que des mots »), les blessures psychologiques qui sont infligées ressortent d’une manière ou d’une autre à travers des réactions violentes du corps.

Il n’y a jamais de petites blessures. Il n’y a jamais de souffrances moins graves que d’autres. Il y a toujours des personnes qui souffrent et d’autres qui font souffrir.

Aussi, je vous invite à passer jeter un œil sur Loser et alors ? que j’ai découvert quand j’étais moi même au plus mal et qui m’a réconforté dans l’idée qu’on est jamais seul.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s